Ascension Mont blanc en 2 jours

Avec
Sandra
Proposé par
Stages Expéditions

Plus de vues

à partir de
775,00 €
Avec Sandra
Proposé par Stages Expéditions

Les notes des clients (0 Évaluations)

Pourquoi vous allez adorer ?

  • L'ascension par la Voie Royale
  • Une ascension rapide pour ceux qui ont peu de temps et qui maîtrisent les techniques d'alpinisme
  • La nuit au nouveau refuge du Goûter : des prestations de haut niveau pour un refuge à si haute altitude.

L'essentiel

  • 2 personnes max
  • 3 Jours
  • /
Description

Programme

Pour alpinistes aguerris, au top de leur forme physique et maîtrisant les techniques d'alpinisme sur le bout des crampons, alors le Mont Blanc sera au bout l'effort : sentiment de plénitude au lever du jour en contemplant tous les sommets environnants.

L'ascension du Mont Blanc : le rêve pour certains, l'aboutissement d'un projet sur plusieurs années pour d'autres, en tout cas jamais un sommet anodin.
Il faut s'être bien préparé afin d'en goûter toutes les facettes et profiter de l'arrivée au sommet en dominant le paysage extraordinaire qui s'ouvre sous vos pieds. Un parcours glaciaire en haute altitude qui couronnera une carrière d'alpinisme peut-être déjà bien remplie, et qui vous laissera des souvenirs magiques plein la tête.

> Encadrement
Notre séjour est encadré par un guide de haute montagne qui vous apportera les éléments techniques nécessaires au bon déroulement du séjour. Le guide pourra être amené à modifier le programme pour assurer la sécurité en fonction des conditions météorologiques de la montagne ou de la condition des participants. Un guide pour le groupe durant les journées de préparations et 1 guide pour 2 personnes pour l'ascension du Mont Blanc.

> Hébergement
Les nuits en refuges se passent en dortoirs : les couvertures sont fournies, prévoir un drap-sac. Le nécessaire de toilette sera réduit au strict minimum. Des chaussons sont à votre disposition, il est donc inutile de prévoir des chaussures pour le refuge.

> Portage
Sac à dos de 40/45 litres.

> Alimentation
Repas
• Pique-niques le midi,
• Repas préparés par les hébergements le soir.
• Pensez à prévoir des vivres de courses avant le départ (barres de céréales, fruits secs, barres chocolatées, etc...)

Boissons
• L'eau est payante dans les refuges (8 à 10€ la bouteille) : pensez à prévoir de la monnaie (pas de CB dans les refuges, et en général pas d'eau courante).
• Les boissons personnelles (café, bière, coca, ...) ne sont pas comprises dans le séjour, prévoir de la monnaie.

> Climat
Attention ! Les statistiques de réussite sur le mont Blanc avec un guide sont d'environ 50%. La plupart des échecs sont dus à la météo. Il faut savoir qu'au-dessus de 4000 m il arrive souvent que le vent ou le mauvais temps rendent l'ascension impossible ou trop dangereuse (même si d'en bas nous avons l'impression qu'il fait beau et que le temps est parfait).
Nous essayons d'anticiper au mieux ces paramètres et de prendre les meilleures décisions afin de vous aider à atteindre le sommet. Mais dans tous les cas notre priorité ira toujours à la sécurité.
Le guide de haute montagne qui vous accompagne connaît parfaitement le Mont Blanc et sera le mieux à même d'évaluer la faisabilité de l'ascension. En dernier recours il prendra la décision de continuer ou non l'ascension.
En cas d'impossibilité de tenter l'ascension du Mont Blanc nous organisons sur les stages 5 ou 6 jours un programme alternatif en fonction des conditions (Grand Paradis, Mont Rose, Bishorn ou autre suivant les stages).
Le principe du stage est de partager, mutualiser un engagement pour toute sa durée, ce qui exclut toute possibilité de report ou d'annulation en cours de stage.

> Informations complémentaires
Avant votre départ il est important d'avoir une condition physique en accord avec l'activité envisagée. La pratique régulière d'un sport d'endurance est obligatoire pour les activités en montagne. Ce sport peut être le jogging, le vélo, la natation ou la marche sportive. Si vous n'êtes pas du tout entraîné il ne sera pas possible d'envisager une activité en montagne sans prendre le risque d'être confronté à de trop grandes difficultés physiques.
Pour toute information sur les niveaux de difficulté de nos séjours consultez la page "Evaluez vos capacités".

Conseils d'entraînement, à valider avec votre médecin : six mois avant le départ prévoyez de faire si possible 1 à 2 séances de sport d'endurance d'une heure minimum par semaine et une randonnée durant le week-end d'au-moins 6 heures avec une dénivellée positive de 400m/heure sur 3 heures.

Trois mois avant le départ passez à 2 ou 3 séances d'endurance par semaine et augmentez le temps de randonnée du week-end à 7 voire 8 heures.

Merci de prévenir rapidement l'agence des indications médicales vous concernant : allergies alimentaires, diabète, accidents cardiaques et vasculaires anciens ou récents, asthme, etc...

Altitude
Le sommet du Mont Blanc culmine à presque 5000 m. Cette altitude nécessite une acclimatation préalable. L'idéal est de prévoir 4 à 8 jours pour monter progressivement entre 2500 m et 3500. Évitez les montées brutales à plus de 4000 m, elles peuvent provoquer un Mal Aigu des Montagnes. Une bonne acclimatation changera totalement les sensations le jour de l'ascension.

Le petit plus

L'avis du guide : « Pour les personnes au point techniquement et déjà bien acclimatés alors voici la façon la plus simple mais néanmoins grandiose de parfaire un parcours d'alpinisme par un point d'orgue majestueux au sommet des Alpes. »
INFOS PRATIQUES
Public : Adulte
L'activité se pratique : Outdoor
Niveau : Difficile
C'est inclus : > Équipement fourni
• Le matériel collectif (cordes) est fourni.
À prévoir : > Formalités pays : non
> Passeport / Visa : non
CNI : oui
> Vaccin : non

> Matériel en location
Nous pouvons vous renseigner sur le matériel suivant en location : chaussures de montagne, piolet, crampons, baudrier, casque, lampe frontale, sac à dos.

A titre indicatif tarifs 2017 sur 6 jours :
Chaussures de montagne : 58€
Chaussures, piolet, crampons : 140€
Chaussures, piolet, crampons, baudrier, casque : 160€

> Matériel technique
• Chaussures de haute montagne à semelles rigides et cramponnables obligatoires : les chaussures de type trek ne sont pas suffisantes.
• Un sac à dos d'alpinisme confortable de 40/50 litres : il doit comporter les attaches pour crampons, piolet et casque.
• Un piolet, des crampons, un baudrier, un casque (possibilité de location du matériel).
• un mousqueton à vis (pas de location, à acheter).
• Un ou deux bâtons de ski télescopiques (en fonction de vos habitudes).
• Une gourde/thermos d'1.5 litre minimum.
• Une lampe frontale (vérifier piles et ampoules avant le départ)
• Un couteau de poche.
• Un protège sac en cas de pluie (non obligatoire).
• 1 pochette étanche avec votre argent, papiers d'identité, contrat d'assurance/assistance et les numéros de téléphone d'urgence.
• Une paire de guêtres (pas de location).
• Un drap type sac à viande (obligatoire, et il y a des couvertures en refuge) : SAC DE COUCHAGE INUTILE.
• Un sac Zyploc avec les médicaments et affaires de toilette (strict minimum, pas d'eau courante dans les refuges en général)
• Une crème de protection solaire indice 50 (visage et lèvres) + 1 après-solaire.

> Équipement personnel
• Bonnet.
• Chapeau (ou casquette) pour le soleil et/ou foulard.
• Lunettes de glacier (indice de catégorie 4) + masque de ski.
• 1 paire de moufles chauds.
• 1 paire de gants en polaire ou laine chaude
• 1 paire de sous-gants.
• 2 ou 3 sous-vêtements techniques respirants à manches longues.
• Sous-pull technique respirant (carline, fourrure polaire légère...)
• Veste polaire épaisse.
• Veste ou gilet en duvet (non obligatoire mais fortement recommandée si grand froid le jour du sommet).
• 1 veste coupe-vent, imperméable et respirante type Goretex.
• 1 pantalon de montagne confortable pour les sentiers d'approche.
• 1 pantalon coupe-vent type Goretex lorsque vous êtes sur glacier.
• 1 collant technique respirant.
• 2 paires de chaussettes, une paire fine et une plus épaisse.

> Bagages
• En montagne vous transporterez toutes vos affaires, les pique-niques et votre matériel dans un sac à dos d'alpinisme de 40/45 litres.

> Pharmacie
Votre guide disposera d'une pharmacie de première urgence.
Prévoyez avec votre médecin votre pharmacie personnelle :
• Médicaments personnels
• Anti-douleur (paracétamol de préférence)
• Pansements double-peau/Compeed
• Elastoplast
• Pansements
• Désinfectant local
• Anti-inflammatoire
• Antispasmodique
• Anti-diarrhéique
• Anti-vomitif
• Antiseptique intestinal
• Collyre
• Somnifère léger
• Boules Quiès
• Vitamine C
Pour chacun : ne prendre que quelques cachets en coupant les tablettes, ne pas prendre les boîtes qui pèsent lourd. Mettre le tout dans un sac zyploc (sac congélation), pas de trousse de toilette en tissu ou à coque.
Liste non-exhaustive.
Contre-indication à la pratique : Les contre-indications médicales ne sont reprises que pour un séjour au-delà de 1.500 mètres d’altitude, sauf cas exceptionnel.

Les contre-indications médicales au séjour en montagne peuvent être:
- cardiaques
Les contre-indications sont essentiellement liées à l’altitude. Il s’agit des accidents cardiaques récents, des insufisants cardiaques graves, des atteintes de coronaires, et d’une manière plus générale de toutes les maladies cardiaques non stabilisées par un traitement ou évolutives malgré un traitement.
--> pourquoi ?
en raison essentiellement de l’effet de l’altitude sur la fixation d’oxygène, et de la réaction de l’organisme que l’on appelle « polyglobulie ».

- vasculaires
Les personnes atteintes d’accident vasculaire récent ne peuvent séjourner en altitude. Ceux ayant eu des accidents vasculaires contrôlés, traités et suivis, doivent demander l’avis médical avant de séjourner en altitude.
--> pourquoi ?
en raison du déficit d’oxygène constaté en fonction de l’altitude.

- respiratoires
Les maladies respiratoires peuvent être une contre-indication temporaire ou relative en fonction de la gravité de celles-ci; les asthmatiques doivent se méfier, en raison du froid et de l’air sec.

- neurologiques
Les épileptiques non équilibrés ne peuvent séjourner en altitude. Ceux qui prennent un traitement et qui n’ont pas fait de crise significative depuis un certain temps doivent ajuster leur traitement en raison des possibilités de récidive liée à l’effort et à l’hyperventilation créée par l’altitude.

- dermatologiques
Les personnes sensibles au froid ou au soleil ou qui présentent des maladies de peau doivent consulter leur médecin ou leur spécialiste avant tout séjour en altitude et doivent se protéger de façon significative avant toute pratique sportive en altitude et dans le froid.

- grossesse
Se référer à l’avis du spécialiste en fonction du déroulement de la grossesse et des antécédents personnels.

- les autres contre-indications
L’arthrose, un traumatisme récent, diabète mal équilibré, une hypertension non contrôlée, toute pathologie récente nécessitant un suivi ou un traitement, font partis des contre-indications définitives ou relatives à adapter avec votre médecin traitant.
Délai d'annulation : 3 semaine(s)
Conditions d'annulation : Raison médicale
Délai d'annulation par l'organisateur : 3 semaine(s)
Conditions d'annulation par l'organisateur: Météo
Programme
Briefing et vérification du matériel

J0
Rendez-vous à l'agence ou sur votre lieu d'hébergement (à votre charge) avec votre guide afin qu'il vous fasse le briefing et qu'il vérifie votre matériel technique.
Vous fixerez ensemble le lieu et l'heure de départ du lendemain : gare du Tramway du Mont Blanc au Fayet ou téléphérique de Bellevue aux Houches.

Jour 01
Montée au refuge du Goûter (3817 m).

La première étape de la journée nous amène au refuge de Tête Rousse à 3167 m. Commence ensuite l'ascension de la face ouest de l'aiguille du Goûter. Celle-ci démarre par la traversée d'un couloir très exposé aux chutes de pierres. Il est obligatoire de suivre alors scrupuleusement les consignes du guide. Nous rejoignons ensuite un éperon que nous suivons jusqu'au refuge du Goûter, à 3817 m. Quelques passages nécessitent de poser les mains, des câbles permettent de s'assurer dans les passages les plus raides. Du refuge du Goûter, la vue est exceptionnelle sur les montagnes environnantes qui semblent bien petites.
Attention : premiers départs de juin sont sans remontées mécaniques.

Dénivelé+ : environ 1400m | Altitude Max : 3817m | Hébergement : Repas et nuit au refuge du Goûter.

Jour 02
Ascension du mont Blanc (4810 m).

Réveil à 2 heures, petit-déjeuner et départ rapide vers le dôme du Goûter. Nous avançons à la frontale, les pentes sont douces et il faut prendre un rythme tranquille et régulier. Avec la nuit, la notion de temps disparaît et nous atteignons bientôt le dôme du Goûter à 4304 m. Le jour arrive et nous sommes bientôt au refuge-bivouac Vallot qui n'est pas gardé et sert théoriquement d'abri aux alpinistes en difficulté. C'est souvent là que le soleil nous rejoint et avec lui une vigueur toute neuve. Le sommet se rapproche, l'arête des Bosses commence et pendant quelques heures nous serons entre ciel et terre sur une arête magnifique et parfois aérienne. Le guide vous demandera alors de veiller à ce que la corde soit bien tendue. Enfin, après une ultime bosse, l'arête s'évase et le sommet apparaît, vaste et accueillant. Bienvenue à 4810 m !
La descente s'effectue par le même itinéraire. Après une bonne pause au refuge du Goûter, la descente de l'aiguille du Goûter est très longue car le terrain nécessite beaucoup d'attention.

Dénivelé+ : Environ 1000m | Dénivelé- : Environ 2400m | Altitude Max : 4810m
Carte
Note et avis

Les notes des clients (0 Évaluations)

RÉSERVER VOTRE ACTIVITÉ

Ascension
Masquer Choisir
Description

Programme

Pour alpinistes aguerris, au top de leur forme physique et maîtrisant les techniques d'alpinisme sur le bout des crampons, alors le Mont Blanc sera au bout l'effort : sentiment de plénitude au lever du jour en contemplant tous les sommets environnants.

L'ascension du Mont Blanc : le rêve pour certains, l'aboutissement d'un projet sur plusieurs années pour d'autres, en tout cas jamais un sommet anodin.
Il faut s'être bien préparé afin d'en goûter toutes les facettes et profiter de l'arrivée au sommet en dominant le paysage extraordinaire qui s'ouvre sous vos pieds. Un parcours glaciaire en haute altitude qui couronnera une carrière d'alpinisme peut-être déjà bien remplie, et qui vous laissera des souvenirs magiques plein la tête.

> Encadrement
Notre séjour est encadré par un guide de haute montagne qui vous apportera les éléments techniques nécessaires au bon déroulement du séjour. Le guide pourra être amené à modifier le programme pour assurer la sécurité en fonction des conditions météorologiques de la montagne ou de la condition des participants. Un guide pour le groupe durant les journées de préparations et 1 guide pour 2 personnes pour l'ascension du Mont Blanc.

> Hébergement
Les nuits en refuges se passent en dortoirs : les couvertures sont fournies, prévoir un drap-sac. Le nécessaire de toilette sera réduit au strict minimum. Des chaussons sont à votre disposition, il est donc inutile de prévoir des chaussures pour le refuge.

> Portage
Sac à dos de 40/45 litres.

> Alimentation
Repas
• Pique-niques le midi,
• Repas préparés par les hébergements le soir.
• Pensez à prévoir des vivres de courses avant le départ (barres de céréales, fruits secs, barres chocolatées, etc...)

Boissons
• L'eau est payante dans les refuges (8 à 10€ la bouteille) : pensez à prévoir de la monnaie (pas de CB dans les refuges, et en général pas d'eau courante).
• Les boissons personnelles (café, bière, coca, ...) ne sont pas comprises dans le séjour, prévoir de la monnaie.

> Climat
Attention ! Les statistiques de réussite sur le mont Blanc avec un guide sont d'environ 50%. La plupart des échecs sont dus à la météo. Il faut savoir qu'au-dessus de 4000 m il arrive souvent que le vent ou le mauvais temps rendent l'ascension impossible ou trop dangereuse (même si d'en bas nous avons l'impression qu'il fait beau et que le temps est parfait).
Nous essayons d'anticiper au mieux ces paramètres et de prendre les meilleures décisions afin de vous aider à atteindre le sommet. Mais dans tous les cas notre priorité ira toujours à la sécurité.
Le guide de haute montagne qui vous accompagne connaît parfaitement le Mont Blanc et sera le mieux à même d'évaluer la faisabilité de l'ascension. En dernier recours il prendra la décision de continuer ou non l'ascension.
En cas d'impossibilité de tenter l'ascension du Mont Blanc nous organisons sur les stages 5 ou 6 jours un programme alternatif en fonction des conditions (Grand Paradis, Mont Rose, Bishorn ou autre suivant les stages).
Le principe du stage est de partager, mutualiser un engagement pour toute sa durée, ce qui exclut toute possibilité de report ou d'annulation en cours de stage.

> Informations complémentaires
Avant votre départ il est important d'avoir une condition physique en accord avec l'activité envisagée. La pratique régulière d'un sport d'endurance est obligatoire pour les activités en montagne. Ce sport peut être le jogging, le vélo, la natation ou la marche sportive. Si vous n'êtes pas du tout entraîné il ne sera pas possible d'envisager une activité en montagne sans prendre le risque d'être confronté à de trop grandes difficultés physiques.
Pour toute information sur les niveaux de difficulté de nos séjours consultez la page "Evaluez vos capacités".

Conseils d'entraînement, à valider avec votre médecin : six mois avant le départ prévoyez de faire si possible 1 à 2 séances de sport d'endurance d'une heure minimum par semaine et une randonnée durant le week-end d'au-moins 6 heures avec une dénivellée positive de 400m/heure sur 3 heures.

Trois mois avant le départ passez à 2 ou 3 séances d'endurance par semaine et augmentez le temps de randonnée du week-end à 7 voire 8 heures.

Merci de prévenir rapidement l'agence des indications médicales vous concernant : allergies alimentaires, diabète, accidents cardiaques et vasculaires anciens ou récents, asthme, etc...

Altitude
Le sommet du Mont Blanc culmine à presque 5000 m. Cette altitude nécessite une acclimatation préalable. L'idéal est de prévoir 4 à 8 jours pour monter progressivement entre 2500 m et 3500. Évitez les montées brutales à plus de 4000 m, elles peuvent provoquer un Mal Aigu des Montagnes. Une bonne acclimatation changera totalement les sensations le jour de l'ascension.

Le petit plus

L'avis du guide : « Pour les personnes au point techniquement et déjà bien acclimatés alors voici la façon la plus simple mais néanmoins grandiose de parfaire un parcours d'alpinisme par un point d'orgue majestueux au sommet des Alpes. »
INFOS PRATIQUES
Public : Adulte
L'activité se pratique : Outdoor
Niveau : Difficile
C'est inclus : > Équipement fourni
• Le matériel collectif (cordes) est fourni.
À prévoir : > Formalités pays : non
> Passeport / Visa : non
CNI : oui
> Vaccin : non

> Matériel en location
Nous pouvons vous renseigner sur le matériel suivant en location : chaussures de montagne, piolet, crampons, baudrier, casque, lampe frontale, sac à dos.

A titre indicatif tarifs 2017 sur 6 jours :
Chaussures de montagne : 58€
Chaussures, piolet, crampons : 140€
Chaussures, piolet, crampons, baudrier, casque : 160€

> Matériel technique
• Chaussures de haute montagne à semelles rigides et cramponnables obligatoires : les chaussures de type trek ne sont pas suffisantes.
• Un sac à dos d'alpinisme confortable de 40/50 litres : il doit comporter les attaches pour crampons, piolet et casque.
• Un piolet, des crampons, un baudrier, un casque (possibilité de location du matériel).
• un mousqueton à vis (pas de location, à acheter).
• Un ou deux bâtons de ski télescopiques (en fonction de vos habitudes).
• Une gourde/thermos d'1.5 litre minimum.
• Une lampe frontale (vérifier piles et ampoules avant le départ)
• Un couteau de poche.
• Un protège sac en cas de pluie (non obligatoire).
• 1 pochette étanche avec votre argent, papiers d'identité, contrat d'assurance/assistance et les numéros de téléphone d'urgence.
• Une paire de guêtres (pas de location).
• Un drap type sac à viande (obligatoire, et il y a des couvertures en refuge) : SAC DE COUCHAGE INUTILE.
• Un sac Zyploc avec les médicaments et affaires de toilette (strict minimum, pas d'eau courante dans les refuges en général)
• Une crème de protection solaire indice 50 (visage et lèvres) + 1 après-solaire.

> Équipement personnel
• Bonnet.
• Chapeau (ou casquette) pour le soleil et/ou foulard.
• Lunettes de glacier (indice de catégorie 4) + masque de ski.
• 1 paire de moufles chauds.
• 1 paire de gants en polaire ou laine chaude
• 1 paire de sous-gants.
• 2 ou 3 sous-vêtements techniques respirants à manches longues.
• Sous-pull technique respirant (carline, fourrure polaire légère...)
• Veste polaire épaisse.
• Veste ou gilet en duvet (non obligatoire mais fortement recommandée si grand froid le jour du sommet).
• 1 veste coupe-vent, imperméable et respirante type Goretex.
• 1 pantalon de montagne confortable pour les sentiers d'approche.
• 1 pantalon coupe-vent type Goretex lorsque vous êtes sur glacier.
• 1 collant technique respirant.
• 2 paires de chaussettes, une paire fine et une plus épaisse.

> Bagages
• En montagne vous transporterez toutes vos affaires, les pique-niques et votre matériel dans un sac à dos d'alpinisme de 40/45 litres.

> Pharmacie
Votre guide disposera d'une pharmacie de première urgence.
Prévoyez avec votre médecin votre pharmacie personnelle :
• Médicaments personnels
• Anti-douleur (paracétamol de préférence)
• Pansements double-peau/Compeed
• Elastoplast
• Pansements
• Désinfectant local
• Anti-inflammatoire
• Antispasmodique
• Anti-diarrhéique
• Anti-vomitif
• Antiseptique intestinal
• Collyre
• Somnifère léger
• Boules Quiès
• Vitamine C
Pour chacun : ne prendre que quelques cachets en coupant les tablettes, ne pas prendre les boîtes qui pèsent lourd. Mettre le tout dans un sac zyploc (sac congélation), pas de trousse de toilette en tissu ou à coque.
Liste non-exhaustive.
Contre-indication à la pratique : Les contre-indications médicales ne sont reprises que pour un séjour au-delà de 1.500 mètres d’altitude, sauf cas exceptionnel.

Les contre-indications médicales au séjour en montagne peuvent être:
- cardiaques
Les contre-indications sont essentiellement liées à l’altitude. Il s’agit des accidents cardiaques récents, des insufisants cardiaques graves, des atteintes de coronaires, et d’une manière plus générale de toutes les maladies cardiaques non stabilisées par un traitement ou évolutives malgré un traitement.
--> pourquoi ?
en raison essentiellement de l’effet de l’altitude sur la fixation d’oxygène, et de la réaction de l’organisme que l’on appelle « polyglobulie ».

- vasculaires
Les personnes atteintes d’accident vasculaire récent ne peuvent séjourner en altitude. Ceux ayant eu des accidents vasculaires contrôlés, traités et suivis, doivent demander l’avis médical avant de séjourner en altitude.
--> pourquoi ?
en raison du déficit d’oxygène constaté en fonction de l’altitude.

- respiratoires
Les maladies respiratoires peuvent être une contre-indication temporaire ou relative en fonction de la gravité de celles-ci; les asthmatiques doivent se méfier, en raison du froid et de l’air sec.

- neurologiques
Les épileptiques non équilibrés ne peuvent séjourner en altitude. Ceux qui prennent un traitement et qui n’ont pas fait de crise significative depuis un certain temps doivent ajuster leur traitement en raison des possibilités de récidive liée à l’effort et à l’hyperventilation créée par l’altitude.

- dermatologiques
Les personnes sensibles au froid ou au soleil ou qui présentent des maladies de peau doivent consulter leur médecin ou leur spécialiste avant tout séjour en altitude et doivent se protéger de façon significative avant toute pratique sportive en altitude et dans le froid.

- grossesse
Se référer à l’avis du spécialiste en fonction du déroulement de la grossesse et des antécédents personnels.

- les autres contre-indications
L’arthrose, un traumatisme récent, diabète mal équilibré, une hypertension non contrôlée, toute pathologie récente nécessitant un suivi ou un traitement, font partis des contre-indications définitives ou relatives à adapter avec votre médecin traitant.
Délai d'annulation : 3 semaine(s)
Conditions d'annulation : Raison médicale
Délai d'annulation par l'organisateur : 3 semaine(s)
Conditions d'annulation par l'organisateur: Météo
Programme
Briefing et vérification du matériel J0 Rendez-vous à l'agence ou sur votre lieu d'hébergement (à votre charge) avec votre guide afin qu'il vous fasse le briefing et qu'il vérifie votre matériel technique. Vous fixerez ensemble le lieu et l'heure de départ du lendemain : gare du Tramway du Mont Blanc au Fayet ou téléphérique de Bellevue aux Houches. Jour 01 Montée au refuge du Goûter (3817 m). La première étape de la journée nous amène au refuge de Tête Rousse à 3167 m. Commence ensuite l'ascension de la face ouest de l'aiguille du Goûter. Celle-ci démarre par la traversée d'un couloir très exposé aux chutes de pierres. Il est obligatoire de suivre alors scrupuleusement les consignes du guide. Nous rejoignons ensuite un éperon que nous suivons jusqu'au refuge du Goûter, à 3817 m. Quelques passages nécessitent de poser les mains, des câbles permettent de s'assurer dans les passages les plus raides. Du refuge du Goûter, la vue est exceptionnelle sur les montagnes environnantes qui semblent bien petites. Attention : premiers départs de juin sont sans remontées mécaniques. Dénivelé+ : environ 1400m | Altitude Max : 3817m | Hébergement : Repas et nuit au refuge du Goûter. Jour 02 Ascension du mont Blanc (4810 m). Réveil à 2 heures, petit-déjeuner et départ rapide vers le dôme du Goûter. Nous avançons à la frontale, les pentes sont douces et il faut prendre un rythme tranquille et régulier. Avec la nuit, la notion de temps disparaît et nous atteignons bientôt le dôme du Goûter à 4304 m. Le jour arrive et nous sommes bientôt au refuge-bivouac Vallot qui n'est pas gardé et sert théoriquement d'abri aux alpinistes en difficulté. C'est souvent là que le soleil nous rejoint et avec lui une vigueur toute neuve. Le sommet se rapproche, l'arête des Bosses commence et pendant quelques heures nous serons entre ciel et terre sur une arête magnifique et parfois aérienne. Le guide vous demandera alors de veiller à ce que la corde soit bien tendue. Enfin, après une ultime bosse, l'arête s'évase et le sommet apparaît, vaste et accueillant. Bienvenue à 4810 m ! La descente s'effectue par le même itinéraire. Après une bonne pause au refuge du Goûter, la descente de l'aiguille du Goûter est très longue car le terrain nécessite beaucoup d'attention. Dénivelé+ : Environ 1000m | Dénivelé- : Environ 2400m | Altitude Max : 4810m
Carte
Note et avis

Les notes des clients (0 Évaluations)

Les autres activités de ce vendeur

à partir de 775,00 € / pers